Programme

La bio-économie du 21e siècle : apports, enjeux et limites

Session thématique #04
Ressources humaines, organisationnelles, logistiques et durabilité des entreprises et organisations
Paul Colonna
Communication orale

La bioéconomie est apparue depuis une dizaine d’années dans l’agenda des politiques susceptibles de fournir des solutions à l’ambition d’un développement durable. La bioéconomie repose sur l’usage des ressources agricoles, forestières et aquatiques pour répondre simultanément à la satisfaction des besoins alimentaires et en partie ceux énergétiques et chimiques.

Le défi de l’implantation de la bioéconomie est de concilier 3 approches différentes : les demandes et les comportements des citoyens-consommateurs, la préservation des écosystèmes et de leurs capacités de production de biens consommables et de services écosystémiques, et le croisement de la rationalité des flux verticaux (filière) de biomasses, d’énergie et d’informations à celle des usages des sols (systèmes de cultures et forestiers, villes, régions…). Plusieurs clés ont été identifiées: (a) le passage des filières au système, (b) le renforcement des leviers technologiques, organisationnels et réglementaires pour les transitions, (c) le besoin de représentations et de modélisations dans une vision à 2050, (d) des politiques publiques dédiées et (e) l’évaluation de la durabilité.